Université du temps libre "Kreiz Bro leon" - compte rendu de conférence

Le Conseil
d'administration
Les activités Nos adhérents Les programmes Lettres aux adhérents
Comptes rendus
des conférences
Les partenariats Les actualités Adresses
et liens utiles
Accueil

Le Moyen Orient de 1914 à nos jours
Alain Collas

Quelle est l'origine de la situation actuelle au Moyen-Orient ?

3 grandes périodes peuvent éclairer cette réflexion.

1) 1914/1940 : Destruction de l'empire Ottoman et construction de nouveaux états
2) 1945/1979 : Volonté de mettre en place une voie laïque dans cette région

  1. Après 1979 : Période de réislamisation qui dure toujours.

1ère période :

Ces territoires appartiennent à l'empire ottoman sauf l'Iran et n'ont qu'un intérêt géopolitique. L'empire ottoman allié aux allemands subit le contre coup de la défaite qui précipite sa chute. Les anglais ont accéléré ce processus en incitant les arabes à se soulever contre les ottomans en échange de la construction d'un grand empire arabe d’une part et en promettant la création d'un état juif permettant le retour des juifs de Russie si ceux-ci se révoltaient contre les allemands et les ottomans d’autre part.

Que faire de cet empire ?

. Trois pays ont une motivation différente

  • Les russes qui qui cherchent un accès direct à la Méditerranée, les anglais qui veulent une voie rapide vers les Indes (et plus de territoire vers le Nord – Mossoul – pour avoir accès au pétrole) , les français qui veulent construire une politique arabe qui protégerait les chrétiens d'Orient. Ce découpage est fait de façon artificielle, sans concertation avec les arabes.

  • En 1920 un partage est proclamé et les promesses faites aux arabes (création d'un grand empire arabe) ne sont pas tenues. Conformément au mandat de la SDN les français et les anglais rédigent une constitution calquée sur les leurs avec l'appui des notables locaux, grands propriétaires.

    Quelques dates

1920 : Début des affrontements juifs / arabes

1930 : Instauration d'une république en Lybie et en Syrie

1939 : Partage de la Palestine entre Juifs et arabes

Rôle de l'Arabie Saoudite

Les saoudiens chassés par les Ottomans partent à la reconquête de la péninsule arabique. Ibn Saoud s'allie les différentes tribus à travers ses nombreux mariages (15 épouses / 53 enfants). Il réunifie la péninsule, sauf Oman, Dubaï, Emirats Arabes Uni, le Koweït. Ses discours se radicalisent, il dénonce l'occidentalisation laïque et proclame le salafisme, stricte application du Coran. Deux pays seulement connaissent un développement laïque occidentalisé, la Turquie république laïque autoritaire en 1924 et l'Iran avec l'arrivée de la dynastie des Pavlavi, marionnette imposée par les occidentaux. C'est le début de l'opposition entre l'Arabie Saoudite et la Turquie et l'Iran.

2 ème période (1945-1979) :

Une rencontre entre Roosevelt et Ibn Saoud prévoyait : La création d'un état Juif et la fourniture d'un pétrole bon marché.
1948 : l'ONU vote la déclaration d'indépendance d'Israël entraînant l'entrée en guerre de tous les pays arabes Lybie, Syrie, Jordanie, Egypte.
1949 : Victoire d'Israël et extension de ses territoires, exode des arabes de Palestine dans des camps de réfugiés vers la Jordanie, le Liban, l'Egypte.
1950 : 2ème guerre Egypte / Israël, nouvelle défaite de l'Egypte, installation du roi Farouk monarque conciliant avec les occidentaux.
1952 : Coup d'état en Egypte, arrivée d'un régime militaire laïque
1954 : Nasser prend le pouvoir et lance une campagne de grands travaux, barrage sur le Nil, irrigation des terres.
1956 : Nationalisation du canal de Suez – Expédition Franco Anglaise.

Pendant ce temps les coups d’état se multiplient en Syrie et en Irak en raison de la toute puissance des tribus. Partout on assiste à la révolte des « fellahs » (paysans) contre les grands propriétaires.
Le parti Baas, d’origine syrienne où il reste prépondérant, se développe essentiellement en Irak à la faveur de la révolution irakienne de 1958, il est dissous en Syrie par Aflak, mais Les coups d’état perpétrés en 1963 en Irak et en Syrie le portent au pouvoir. Les imams sont jetés en prison, les mosquées sont fermées, c’est le retour à laïcisation.
Le Baas se maintient au pouvoir pendant la présidence d’Hafez al-Assad, qui meurt le 10 juin 2000, et pendant la présidence de son fils Bachar al-Assad. En Syrie à partir de 1966 et en Irak à partir de 1968, le Baas garde les prérogatives du pouvoir par plusieurs moyens : Etat policier, armée baasiste, répression contre les opposants, pas de pluralisme des partis, pas de liberté syndicale. En Iran qui était dans un état de pauvreté absolue depuis 1946, Mossadegh, premier ministre du chah d’Iran, nationaliste farouche, arrive à la tête du gouvernement en avril 1951 avec la ferme intention de chasser les compagnies étrangères. Il expulse dans la foulée les techniciens britanniques, mais son pays manque cruellement de cadres qui pourraient les remplacer et n'a pas de pétroliers pour transporter le pétrole, s’en suit une grave crise et des manifestations nombreuses . En 1953 un coup de force manqué contré Mosaddegh oblige le chah à se réfugier en europe. Mais avec l’aide des américains, le chah revient et fait juger Mossadegh. Il redynamise l’Iran qui veut devenir la grande puissance du Moyen Orient, un pays industrialisé, ambitieux.

Fin 1970 : Tout le Moyen Orient est confronté à des difficultés économiques

1973 : Guerre des 6 jours. Victoire d’Israël contre l’Egypte grâce à l’appui des USA. En représailles les pays arabes multiplient le prix du pétrole par 2 voire 4 gonflant ainsi leurs ressources.
1975 : La consommation de pétrole connaît une forte baisse entraînant ainsi une chute de l’économie des pays du Moyen Orient, entraînant à son tour de graves difficultés sociales, et une dégradation du niveau de vie. Le modèle de développement laïque occidental est stoppé et le Moyen Orient doit faire appel au FMI qui en échange d’une aide financière impose un libéralisme économique, un arrêt des aides sur fonds publics et un développement libéral.

3 ème période :

Ces pays connaissent un chômage important chez les jeunes, un mécontentement social, l’apparition de bidonvilles entraînant la libéralisation de l’Islam, l’ouverture des mosquées et la libération des imams. Les chefs religieux critiquent la politique libérale, préconisent le retour au Coran et réislamisent les différents pays.

2 phénomènes vont intervenir :

1) L’Afghanistan avec un parti communiste au pouvoir, va connaître une lutte intestine entre les différentes tribus. L’URSS venus en aide au PC va connaître un enlisement du conflit. En 1981 Les USA arment les talibans qui luttent contre les troupes soviétiques, entre autres Ben Laden. En 1985 défaite des troupes soviétiques et arrivée au pouvoir des talibans.
2) En Iran, le chah, avec l’aide des USA est exfiltré et l’Ayatollah Khomenei arrive au pouvoir . Celui-ci instaure une république islamique, soumise à la charia (loi islamique dure). Entre 79 et 80 les opposants sont arrêtés, les Pasdaran, gardiens de la révolution islamique, constitués en force militaire, font régner la terreur. l’islamisation de l’Iran devient un nouveau modèle.

Devant l’insouciance des pays occidentaux, les Compagnie des frères musulmans se développe, financée par le Quatar, elle intervient auprès des plus démunis. En 2010, en présence de régimes corrompus, on assiste à une explosion sociale en Tunisie, en Egypte, en Syrie, à un renversement des régimes et une montée de l’islamisme, un retour à la charia. Les partis islamisés triomphent partout, c’est l’apparition de DAESCH
L’Iran et l’Arabie saoudite continuent leur guerre par pays interposés. En Irak, Syrie, Liban, Afghanistan, des attentats ont lieu presque quotidiennement.

Cette situation chaotique risque de perdurer encore longtemps et l’issue en est très incertaine