Université du temps libre "Kreiz Bro leon"   -  Les sorties

Le Conseil
d'administration
Les activitésNos adhérentsLes programmesComptes rendus
des conférences
Les partenariatsLes actualitésAdresses
et liens utiles
Accueil

De Camaret à Roscanvel
Sortie du 27 Mai 2010
  
        La première étape nous a conduits à Camaretoù notre guide nous a fait une rétrospective historique de la ville. Camaret ne prend son essor qu’au Xe siècle et plus encore au XIIe, en passant sous la coupe de l ‘Abbaye de Daoulas. Elle devient alors un important port de relâche et de cabotage sur la route nord-sud. A la fin du XVIe, Les Espagnols débarquent dans la presqu’île puis Anglais et Hollandais s’y affrontent. Afin de protéger le port de Brest, Vauban y fait construire (1690-95) « Sa Tour* » sur un rocher accessible à marée basse (ce n’est qu’en 1813-15 que le cordon naturel de galets sera renforcé par un muret et plus tard consolidé par une route).         Pratiquant la pêche à la sardine durant plusieurs siècles, Camaret, dont les maisons se trouvaient en haut de grève, deux rangs en arrière des façades bordant le quai actuel, prospéra. Puis le « poisson bleu » disparût au début du siècle dernier.
        Quelques « téméraires » se lancèrent alors, de l’Espagne à la Mauritanie et aux Hébrides, dans la pêche à la langouste. Camaret devint ainsi le 1er port langoustier de France en 1939 et d’Europe en 1960 ! Camaret attira aussi à la fin du XIXe des artistes. Eugène Boudin, la famille Toudouze, Saint-Pol-Roux, André Antoine (qui fonda le Théâtre-Antoine) la fréquentèrent et certains lui restèrent fidèles. Sans oublier Laurent Tailhade, l’auteur «des « Filles de Camaret »…
        Sur la route touristique menant à Roscanvel, l’arrêt sur la plage de Trez-Rouz permit à Marcel Burel, de nous détailler l’assaut des Anglo-Hollandais pour prendre Camaret et la victoire de nos troupes. Plus loin, la vue plongeante, après une courte marche, sur la batterie des Capucins nous ébahit. Continuant notre périple dans un paysage préservé, rarement ponctué d’une construction, si ce n’est un blockhaus, à la pointe des Espagnols, Brest s’offrit à nos yeux. Et c’est près d’ici, que le Général Ramcke, commandant la place de Brest se rendit le 13 septembre 1944. Notre visite prit fin sur un quai à Roscanvel, face aux îles. Celle de Trébéron, qui accueillit au XVIIIe, un lazaret pour lutter contre les maladies apportées par les marins de retour d’expédition, puis un sanatorium au début du XXe. Celle des Morts, qui fût le cimetière du lazaret avant d’être transformée en poudrière au XIXe. Et l’Ile-Longue qui abrite actuellement la base des sous-marins nucléaires.
* Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 7 juillet 2008
C’est d’ailleurs le seul ouvrage de Vauban (et ils sont nombreux) qui a servi de son temps !     
            
                                  Vieux langoustiers à Camaret


Entrée de la tour Vauban

Le fort des capucins

Falaises

Marcel Burel dans la chapelle Notre-Dame de Rocamadour
Le Camaret inconnu 


Au pied de la tour Vauban

Le fort des capucins (détail)

Sur le quai à Roscanvel

La plage de Trez-Rouz

Centre Socio Culturel, 2 Rue des déportés - 29260 - LESNEVEN
Pour nous contacter : utl.kreizbroleon@laposte.net